Achats sante alsace
18 Août 2018 à 10h53 - 63

La vaccination du chat

Bien vacciner son chat & choisir la meilleure nourriture : farmina

Tout propriétaire soucieux de garder son chat en bonne santé doit se préoccuper de le protéger des maladies graves en le vaccinant. La prévalence de plusieurs maladies graves du chat a décliné au cours des années en grande partie grâce à la mise à disposition de différents vaccins. Si, au cours du temps, le taux de chats vaccinés a régulièrement augmenté, il reste que,en France, les chats sont moins médicalisés que les chiens et donc moins correctement protégés par la vaccination préventive. Parmi les maladies touchant le chat, certaines sont le plus souvent mortelles. D'autres, en revanche, ne mettent que rarement en péril la survie de l'animal, mais il est toujours préférable de recourir à la possibilité d'éviter leur apparition en vaccinant le chat. Parmi les vaccinations possibles, certaines sont indispensables, d'autres fortement préconisées, d'autres préconisées dans certaines situations. Enfin, on peut regretter qu'à chaque maladie bien identifiée à ce jour ne corresponde pas pour autant un vaccin efficace disponible. Les zoonoses, ou anthropozoonoses, sont des maladies communes à l'homme et à l'animal. Les principales maladies communes au chat et à l'homme sont la rage, la toxoplasmose, la tuberculose et la maladie des griffures du chat. Aucune ne représente actuellement, que ce soit de l'animal vers l'homme ou inversement, un problème. La rage est actuellement bien maîtrisée par une réglementation rendant la vaccination contre cette maladie obligatoire dans certaines circonstances (voir ci-dessous).

Tatouage, cartes, puces des animaux

Jusqu'en 1978, un chat n'avait pas d'identité propre : le tatouage n'existait pas. Tout chat pris en divagation sur la voie publique était directement emmené en fourrière, et là il était difficile de le récupérer, le maître ne sachant pas où était son chat. Sur le modèle du tatouage canin, le docteur Jean-Pierre Kieffer crée le tatouage pour chats. Les débuts sont modestes : 500 chats tatoués la première année. En 1984, le ministère de l'Agriculture publie la circulaire Jolivet : un chat tatoué et vacciné profite des mêmes mesures que le chien, à savoir le même délai de garde à la fourrière. Depuis 1992, tous les chats doivent être tatoués avant leur vente ou leur don. Le nombre de félins tatoués augmente. Actuellement il y a 6 millions de chats tatoués en France. Le tatouage est une véritable carte d'identité qui est offerte au chat. Le numéro du tatouage est enregistré au Fichier national félin (géré par le Syndicat national des vétérinaires urbains). Les renseignements suivants sont également notés : prénom du chat et nom du maître, date de naissance, sexe, couleur du chat, adresse du maître. Une carte de tatouage, qui accompagne l'opération, permet cette inscription. Un premier volet est rempli et envoyé, sous huit jours, au Fichier par le vétérinaire. Un deuxième volet est archivé chez lui pendant trois ans. Enfin un troisième volet sera remis au propriétaire. Cette partie sera à remplir pour toute modification de situation du chat. S'il change de propriétaire, il faudra en avertir le Fichier en indiquant les coordonnées de l'ancien et du nouveau maître. Surtout ne pas cocher la case de confidentialité car, si vous aviez des recherches à faire en cas de perte, on vous refuserait l'accès au Fichier. Le nouveau maître garde une partie du volet, c'est une carte provisoire. L'ancien propriétaire a l'obligation d'envoyer l'autre partie au Fichier, avec, bien sûr, la nouvelle adresse du chat. L'organisme fera alors parvenir la carte définitive au nouveau propriétaire. Une partie de la carte de tatouage est à retourner au Fichier en cas de changement d'adresse. Le propriétaire recevra gratuitement (avant c'était payant), par retour du courrier, une nouvelle carte. Si le chat décède, il faut en avertir le Fichier, dans un délai d'un mois, en indiquant la date du décès. En cas de non-respect de ces démarches, le propriétaire est passible d'une amende allant de 1300 à 3000 F. Le tatouage assure une triple protection au chat. Le maître, dont les coordonnées sont enregistrées au Fichier, ne peut pas abandonner impunément le chat. Le forfait peut être plus facilement prouvé qu'avec un chat non tatoué. Le maître risque une forte amende. Ensuite, si le chat est volé et atterrit dans un laboratoire d'expérimentation animale, il ne risque rien. La loi interdit aux laboratoires d'utiliser des animaux tatoués. Enfin, en cas de perte, les recherches pour retrouver le chat seront grandement facilitées avec le numéro de tatouage. De plus, le tatouage ouvre de nombreuses portes au chat : pension, refuges, campings... Enfin, le tatouage est obligatoire dans les départements infectés par la rage. Il est fortement conseillé, même pour les chats d'appartement. Lorsqu'un chat, qui n'a pas l'habitude de sortir, se retrouve dehors, il aura davantage de difficultés à retrouver un foyer. A vous de le chercher et sans tatouage, cela sera beaucoup plus compliqué.

La médecine préventive

De nombreux parasites externes ou internes peuvent gravement atteindre la santé du chien et développer des maladies infectieuses contagieuses. Vigilance et bonne hygiène de vie peuvent éviter la plupart de ces atteintes à la santé du chien dont certaines peuvent se révéler mortelles.

La pathologie musculo tendineuse chez le chat

Cette pathologie regroupe tous les accidents musculaires et tendineux, qu'ils soient traumatiques ou non. Chaque chat y est exposé, mais ce sont les chats sportifs qui sont les plus largement touchés du fait de l'utilisation intensive des structures musculaires et tendineuses lors d'efforts violents et répétés.

Les maladies endocriniennes du chat

C'est une affection des chats âgés qui entraîne, à plus ou moins long terme, une atteinte cardiaque dont les symptômes sont dans un premier temps une tachycardie (le coeur bat plus vite) avec des battements cardiaques très forts, et parfois l'apparition d'un souffle. Ensuite sont notés des troubles du rythme et, in fine, l'installation d'une cardiomyopathie hypertrophique. En cas de retard dans le traitement de l'hyperthyroïdie, ces troubles peuvent se révéler irréversibles et entraîner le décès du malade. D'autres signes cliniques attirent l'attention : maigreur, appétit augmenté, hyperactivité ou nervosité, parfois vomissements, augmentation de la quantité d'eau bue et d'urine émise, perte de poils... Le diagnostic est confirmé par le dosage dans le sang des hormones thyroïdiennes. Le traitement peut être médical (antithyroïdiens) ou, le plus souvent, chirurgical. La thyroïde n'est pas la seule glande endocrine susceptible de tomber en panne : hypophyse, surrénales, etc., peuvent subir des défaillances ou être le siège de processus tumoraux. Le diabète sucré : il est peu fréquent mais probablement sous-diagnostiqué. Les premiers signes cliniques sont peu spécifiques, le plus caractéristique étant une augmentation de la soif (polydipsie) et de la quantité d'urine émise (polyurie). L'appétit est généralement augmenté, parfois diminué. Le malade est abattu, vomit de temps en temps. Il est parfois obèse et est généralement âgé de plus de 5 ans. Il est souvent atteint d'autres troubles endocriniens ou d'autres affections, par exemple des infections génitales et urinaires. Le vétérinaire confirme le diagnostic grâce à des examens sanguins et/ou urinaires. La glycémie : la glycémie (taux de sucre sanguin) est contrôlée par deux hormones antagonistes sécrétées par le pancréas : l'insuline et le glucagon.

Chez 80 % des chats diabétiques, l'insuline est sécrétée par le pancréas en quantité insuffisante, et, pour les autres, elle est sécrétée mais mal utilisée par l'organisme. Le traitement du diabète sucré du chat ne se conçoit pas sans une correction du régime. La ration doit être plus riche en fibres (légumes verts) et en glucides complexes ; si votre chat est obèse, il vous faut réduire l'énergie de sa ration afin d'obtenir une baisse de poids progressive. Donc, adaptez la ration que vous proposez à votre chat, ou optez pour les aliments diététiques vétérinaires prévus à cet effet. En outre, le vétérinaire traitant peut décider de prescrire des sulfamides hypoglycémiants ou une insulinothérapie. La dose d'insuline et le rythme d'administration sont délicats à fixer dans l'espèce féline ; ils peuvent varier au cours du traitement. Le chat présente dans un nombre non négligeable de cas des diabètes transitoires. Pour un chat diabétique, des visites vétérinaires régulières et une surveillance attentive sont nécessaires. Diabète sucré, diabètes insipides : bien que ces affections portent le même nom, il ne faut pas confondre ces deux diabètes. Le diabète sucré est une maladie caractérisée par une élévation de la glycémie (taux de sucre dans le sang). Les diabètes insipides sont des maladies rares dues à l'impossibilité qu'a le rein de concentrer l'urine, par suite d'une insuffisance de la production de l'hormone hypophysaire qui commande cette concentration, ou d'une insensibilité du rein à cette hormone. La plupart des déchets de l'organisme sont éliminés grâce au foie et aux reins. Ces organes sont susceptibles de défaillances.

Commentez !

Santé

  1. 16 Août 2019Les différences entre un appareil auditif et une aide auditive175
  2. 24 Juin 2019Quel matériel pour faire un bon massage ?1126
  3. 20 Juin 2019Le spa et la santé154
  4. 6 Avril 2019Combien de temps pour des études de kiné ?1470
  5. 19 Nov. 2018Economiser sur ses soins quand on est une personne âgée344